Editorial Demain Pour Paray Mars 2016 – On ne nous dit pas tout !

Comme vous ne le savez peut-être pas l’excédent budgétaire de la commune était de +4,5 millions d’euros pour 2014 et devrait être de +6,5 millions d’euros en 2015, soit + 2 millions d’euros !
Aussi, les discours alarmistes du Maire n’apparaissent pas justifiés. Les restrictions annoncées visent des dépenses qui sont à la marge dans le budget, comme la suppression d’un des deux repas annuels des seniors. Pour éviter cette suppression, la ville aurait pu réduire de moitié son coût en les organisant par exemple à la salle René Cassin. Or, cette salle municipale n’est pas encore équipée pour organiser ce type de manifestation, le Maire préférant thésauriser et supprimer des prestations municipales que d’investir.

Et que dire de la diminution des subventions 2016 à certaines associations, nous y sommes opposés car cela ne favorise ni leur pérennité ni leur développement. Pour s’en convaincre, il suffit de constater que l’une d’entre elles parmi les plus emblématiques, le club Louis POIZEAUX, a été contrainte de cesser son activité après plus de 40 années d’actions au service de nos seniors. Quel gâchis !

Du côté de l’aménagement urbain de la ville, nous ne comprenons pas la précipitation affichée par la majorité à vouloir construire près d’un millier de logements collectifs sur les prochaines années. Les infrastructures actuelles de la ville ne sont pas adaptées à une telle évolution, c’est pourquoi, nous y sommes opposés en raison des effets négatifs non maîtrisés, du manque de transparence et de l’absence de concertation.

Soyez vigilants avec nous car PARAY mérite mieux que la politique autoritaire du Maire.

P. PICARD – S. JANKIEWICZ – M. SAGETAT – L. DUMONT V. BOUILLOT – JP. LE CANN – V. IADIPAOLO

Recevoir l'actualité par courriel

Inscrivez-vous à cette liste pour recevoir régulièrement les actualités de Pascal Picard.

Votre inscription a bien été prise en compte.

Share This