Articles associés à "DEMAIN pour PARAY – tribunes"

Toutes les vérités ne sont pas agréables à entendre

Editorial Demain Pour Paray Septembre 2016 – Toutes les vérités ne sont pas agréables à entendre

Refusant le rôle de «godillot» que le maire impose aux membres de sa majorité, il nous revient dans l’intérêt des paraysiens d’œuvrer au débat d’idées dans la ville. C’est pourquoi :

Nous CONTESTONS :

  • Les coupes budgétaires des subventions du basket -11.000€, du volley -4.000€ et du Foyer Social du collège -2.880€, voire même la suppression de celle de l’amicale des anciens élèves,
  • Les 100 000€ des travaux de rénovation du centre de la place Henri Barbusse,
  • La gestion confuse de la rénovation de l’Hôtel de Ville qui n’en finit pas, services et paraysiens étant ballotés entre différents sites, provoquant désorganisation et gaspillage (encore +2 millions d’€),
  • La suppression de nombreux berceaux au multi-accueil «l’Envol» qui dénote une mauvaise gestion des besoins réels,
  • Le refus délivré par le Maire à une nouvelle association de quartier « ADUN» de tenir un stand à la fête des associations,

Nous APPROUVONS :

  • La construction d’une cuisine et d’une salle de restaurant pour les scolaires financée par le Conseil départemental pour 1.6 millions d’€, l’existant n’étant pas aux normes,
  • La réfection de la cour et des clôtures de l’école Victor Hugo, demande très ancienne de la communauté éducative et des parents d’élèves.

En ce mois de septembre, nous souhaitons une bonne rentrée à tous les paraysiens, aux élèves et à leurs parents, aux associations et au personnel communal. Nos pensées vont également aux victimes et aux familles frappées par les lâches attentats de cet été.

Economies de bouts de chandelle et enfumage des esprits !

Editorial Demain Pour Paray – Economies de bouts de chandelle et enfumage des esprits !

Avec l’été, arrivent les vacances ! Ces instants de repos et de détente ne sauraient nous faire oublier les difficultés rencontrées par nombre de nos concitoyens (notamment, conditions de vie et isolement) et les mauvaises décisions de la majorité municipale dans la gestion de la ville.
Sur ce dernier point, venons-en aux faits :

  • Suppression du repas d’automne des seniors,
  • Suppression du déjeuner champêtre du personnel communal,
  • Suppression des cadeaux de Noël offerts aux enfants des écoles maternelles,
  • Suppression ou diminution des subventions 2016 attendues par plusieurs associations,
  • Suppression de l’association du Club Louis POIZEAUX après plus de 40 années d’activité au service des seniors.

Rien ni personne n’oblige le Maire à prendre de telles décisions injustifiées, l’impact en termes d’économies étant très faible et la situation financière de la ville restant excessivement excédentaire.
La sécurité en souffrance :
– Implantation inappropriée sur le territoire des 11 caméras de vidéo protection annoncées, toujours non-opérationnelles,
– Engagement non tenu du Maire de revenir devant les Paraysiens en juin 2015 sur le plan de circulation,
– Existence aux abords de l’école Paul Bert des chicanes dont la dangerosité s’avère très importante créant plus d’insécurité que d’efficacité, selon le constat des riverains.
Le Maire doit sortir de sa tour d’ivoire et cesser de gérer seul au mépris de sa propre majorité. Il serait plus avisé de changer de méthodes et de faire vivre la démocratie locale. Cela lui fait peut-être peur.
Très bel été et rendez-vous à la rentrée.

P. PICARD – S. JANKIEWICZ – M. SAGETAT – L. DUMONT- V. BOUILLOT – V. IADIPAOLO – JP. LE CANN

Vous avez dit bonne gestion ?

Editorial Demain Pour Paray Mai 2016 – Vous avez dit bonne gestion ?

Dimanche 17 avril, le traditionnel repas des seniors a rencontré un franc succès. Ce rendez-vous démontre une nouvelle fois que ce moment de convivialité est très apprécié, c’est pourquoi nous sommes navrés de la suppression du repas automnal, tradition pourtant maintenue par Pierre BOUGUET et Gaston JANKIEWICZ, maires de la commune pendant 50 ans.

Nous regrettons aussi le gel des subventions 2016, dont une baisse notable de 57% envers les associations patriotiques et citoyennes, voire même la suppression complète de toute aide communale pour certaines d’entre elles. Ces choix sont contestables et ne permettent pas le développement de la vie associative qui est pourtant essentielle au bon vivre à Paray.

Les économies dégagées par ces mesures sont pourtant très marginales. De plus, le budget primitif 2016 révèle un excédent de près de 6,5 millions d’euros, ce qui interroge sur le bien-fondé de ces coupes budgétaires.

Pour notre part, nous considérons qu’une gestion municipale rigoureuse ne consiste pas à alimenter un fonds de roulement inutile qui ne dit pas son nom, et de diminuer à due concurrence les services rendus à la population.

Nos associations ont du talent, pourtant la majorité semble se désintéresser du monde associatif. Nos anciens, souvent trop isolés, plébiscitent les repas organisés par la mairie, et la majorité décide de leur suppression.

Ces faits démontrent que M. le Maire, retranché dans l’Hôtel de Ville n’écoute plus et ne répond plus aux attentes de nos concitoyens, commerçants et associations, préférant imposer d’autorité sa vision municipale.

Des élus à votre écoute.
P. PICARD – S. JANKIEWICZ – M. SAGETAT – L. DUMONT- V. BOUILLOT – V. IADIPAOLO – JP. LE CANN

On ne nous dit pas tout !

Editorial Demain Pour Paray Mars 2016 – On ne nous dit pas tout !

Comme vous ne le savez peut-être pas l’excédent budgétaire de la commune était de +4,5 millions d’euros pour 2014 et devrait être de +6,5 millions d’euros en 2015, soit + 2 millions d’euros !
Aussi, les discours alarmistes du Maire n’apparaissent pas justifiés. Les restrictions annoncées visent des dépenses qui sont à la marge dans le budget, comme la suppression d’un des deux repas annuels des seniors. Pour éviter cette suppression, la ville aurait pu réduire de moitié son coût en les organisant par exemple à la salle René Cassin. Or, cette salle municipale n’est pas encore équipée pour organiser ce type de manifestation, le Maire préférant thésauriser et supprimer des prestations municipales que d’investir.

Et que dire de la diminution des subventions 2016 à certaines associations, nous y sommes opposés car cela ne favorise ni leur pérennité ni leur développement. Pour s’en convaincre, il suffit de constater que l’une d’entre elles parmi les plus emblématiques, le club Louis POIZEAUX, a été contrainte de cesser son activité après plus de 40 années d’actions au service de nos seniors. Quel gâchis !

Du côté de l’aménagement urbain de la ville, nous ne comprenons pas la précipitation affichée par la majorité à vouloir construire près d’un millier de logements collectifs sur les prochaines années. Les infrastructures actuelles de la ville ne sont pas adaptées à une telle évolution, c’est pourquoi, nous y sommes opposés en raison des effets négatifs non maîtrisés, du manque de transparence et de l’absence de concertation.

Soyez vigilants avec nous car PARAY mérite mieux que la politique autoritaire du Maire.

P. PICARD – S. JANKIEWICZ – M. SAGETAT – L. DUMONT V. BOUILLOT – JP. LE CANN – V. IADIPAOLO

Recevoir l'actualité par courriel

Inscrivez-vous à cette liste pour recevoir régulièrement les actualités de Pascal Picard.

Votre inscription a bien été prise en compte.